Fallait-il stopper la promo "Corona/Mort Subite"? "On parle de morts à venir, Delhaize ne pouvait pas cautionner"

Tout le monde a bien ri et pourtant… la promotion a disparu. C’était pourtant LE buzz ce mardi sur les réseaux sociaux : 2 Corona achetées, 1 Mort subite offerte. Une promotion proposée dans un Delhaize Shop & Go situé sur l’Avenue Louise, à Bruxelles. Dans un contexte d’angoisse et de stress, la photo a été abondamment partagée, car elle fait sourire. Mais pas tout le monde, visiblement : la maison mère, contactée ce mardi soir par nos soins, n’a pas cautionné l’initiative et a demandé au gérant indépendant de faire disparaître la promotion.

Une équipe de la RTBF est retournée sur place ce mercredi : les bières Corona et Mort Subite sont toujours là, mais présentées de manière plus discrète. Du côté des clients, on se montre majoritairement amusé. Alors, fallait-il vraiment supprimer cette promo ?

Sur les réseaux, les internautes reprochent à la chaîne de manquer d’humour. D’autant plus que pour beaucoup, c’est un humour très belge.


►►► À lire aussi : Non, la bière Corona n’a rien à voir avec le coronavirus


 

Pour Emmanuel Goedseels, expert en communication stratégique au sein de l’agence Whyte, cette réaction de la part de la marque au lion est normale.

"C’est très bien fait, c’est de l’humour noir. Mais un groupe comme Delhaize emploie des milliers de personnes, a des milliers de clients donc on ne peut pas s’associer à une campagne aussi décalée, c’est une question de responsabilité et j’imagine que Delhaize s’inscrit aussi sur le plus long terme. Et on sait malheureusement que les impacts du virus vont être beaucoup plus négatifs dans les semaines, on parle de morts à venir. Donc je comprends qu’un groupe ne cautionne pas du tout ce genre de démarche."

Un exemple de "newsjacking"

Pour Xavier Degraux, expert en marketing digital, c’était pourtant un exemple parfait de "newsjacking", un détournement de l’actualité à des fins promotionnelles. "Si je regardais trop de séries, j’y verrais un très très joli coup de Delhaize ! Le timing est excellent : le grand public, cible de l’enseigne, ne parle quasiment que du coronavirus depuis quelques jours. Et en Belgique, où on boit de la bière dans toutes les langues, il n’y a pas encore eu de mort, ce qui changerait la perception évidemment."

"La tonalité est très juste, elle aussi, pour susciter un petit sourire, d’autant plus positif qu’il s’inscrit dans un climat de tension, poursuit Xavier Degraux. Ça permet de souffler un peu, avec de la bière, en plus, présentée comme une solution. Et je ne parle même pas du visuel, 'amateur' donc 'authentique' donc potentiellement 'viral' sur les réseaux sociaux.

Conclusion de l’expert en marketing digital : "Ce 'newsjacking', qui est tellement belge, avait tous les ingrédients nécessaires pour cartonner… Sans pour autant être validé par Delhaize, qui peut même en profiter, sans pointer du doigt le franchisé concerné, pour rappeler ses valeurs corporate. C’est magistral ! Mais bon, je ne regarde peut-être pas assez de séries pour croire pleinement à cette belle histoire, dont tout le monde sort gagnant. Même les médias qui en parlent et les consultants qu’ils interrogent."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK