État d'alerte dans une ville russe, assiégée par les ours polaires à cause du dérèglement climatique (vidéos)

Ces ours manquent de nourriture à cause du dérèglement climatique
Ces ours manquent de nourriture à cause du dérèglement climatique - © Tous droits réservés

Dans les déchetteries, les rues ou même certains immeubles, les ours polaires ont littéralement envahi l'archipel russe de Nouvel-Zemble, dans l'Arctique. Pour endiguer le problème, un état d'urgence a été mis en place.

Imaginez-vous vous réveiller, regarder par la fenêtre et découvrir un ours qui traverse la rue ou même qui rentre dans votre habitation. C'est le constat de certains habitants de cette petite île située dans la mer qui borde la Russie, peuplée par près de 3000 habitants.

Une cinquantaine d'ours sèment la pagaille depuis plusieurs jours. En cause : le manque de nourriture causé par le dérèglement climatique. Belouchia Goba, la ville la plus importante de l'archipel où est basé une base militaire est l'endroit le plus marqué par cette invasion et ce, depuis début décembre. Les ours se montrent parfois même agressifs.

Pour résoudre le problème, l'état d'urgence est décrété depuis le 9 février. Des experts ont également été dépéchés sur les lieux afin d'enrayer le problème et de trouver un moyen d'éloigner les animaux. Un processus d'autant plus complexe que l'ours polaire figure parmi la liste des espèces menacées, il est donc interdit de les tuer. La chasse à l'ours blanc est d'ailleurs interdite en Russie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK