Epiphanie : polémique au Mexique autour d’une fève représentant le personnage de 'Baby Yoda'

Au Mexique, il est de tradition de déguster pour L’Épiphanie une 'rosca de reyes', un gâteau aux fruits confits en forme de couronne, similaire au gâteau des rois du sud de la France. A l’intérieur se cache une fève, qui représente normalement un petit Jésus, faisant écho à l’arrivée des rois mages venus rendre visite au nouveau-né dans la liturgie chrétienne.

Mais cette année, dans plusieurs boulangeries, une figure plus actuelle est venue remplacer le petit Jésus : 'Baby Yoda' (de son vrai nom Grogu), le personnage incroyablement attachant de la série de Disney 'The Mandalorian', devenu une des mascottes d’Internet. Plusieurs internautes mexicains ont d’ailleurs partagé fièrement leurs photos de la figurine.

Mais dans un pays aussi catholique que le Mexique, cette initiative a créé des remous, notamment au sein de l’Eglise. Via la plateforme ACI Prensa, plusieurs ecclésiastiques se sont exprimés sur le sujet. "Je respecte toutes les opportunités et la créativité des marchands et des pâtissiers, mais cela aurait pu être fait à un autre moment, comme à un anniversaire, a regretté le père José de Jesús Aguilar, porte-parole de l’archevêché de Mexico. Les catholiques devraient continuer de valoriser cette tradition, sinon ce qui semblera important ne sera pas de rencontrer l’enfant Jésus […] mais simplement de s’amuser, manger du pain et trouver son personnage favori."


►►► À lire aussi : La galette des rois, une tradition bien ancrée


Plus virulent, le Frente nacional por la Familia (Front national pour la famille), un mouvement d’extrême droite traditionaliste, y voit une véritable "attaque". "C’est une attaque contre les valeurs familiales, c’est une attaque directe contre la religion, car ils mettent la famille sacrée à l’écart", a déclaré Eduardo Hernandez, président du mouvement.

La réaction des milieux intégristes n’a fait que renforcer l’initiative auprès de certains, qui n’ont dès lors pas hésité à voir dans le personnage de Grogu une icône progressiste, voire de la communauté LGBT, dans un pays où l’influence de la religion catholique est puissante, et où l’homophobie est encore très présente.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK