Enquête: les véritables origines du Père Noël

Première théorie: Saint Nicolas a bien vécu vers l'an 300 à Patara, (Asie Mineure) et devint évêque de Myre (Turquie) avant de mourir martyrisé. Ses restes auraient été ramenés à Bari, en Italie, en 1087. Pour d’autres sources -allemandes- Saint Nicolas serait pourtant simplement né de l'imagination de Jacob Grimm. Auquel cas il n’aurait qu’une origine purement virtuelle.

Un Saint batave

D’origine turque ou allemande, Saint Nicolas s’est développé aux Pays-Bas où sa grande période de gloire fut celle du Moyen Age, étant tour à tour saint patron des commerçants, des vagabonds, des avocats, des marins, des boulangers, des amoureux et, bien entendu, des enfants. C’est la période calviniste qui obligea le Saint catholique à se camoufler sous les traits d’un personnage folklorique distributeur de jouets.

Saint Nicolas part pour les Amériques

C'est ici que l'enquête prend un tournant décisif: Saint Nicolas embarque, sous le nom de " Weihnachts-mann" sur un bateau à destination du Nouveau Monde, perdu dans un groupe d’émigrants germaniques. C'est là qu'en 1822, le poète américain Clarke Moore lui fournit de nouveaux papiers sous le nom de Santa Claus.

Après lui avoir retiré ses attributs religieux (mitre, crosse, vêtements ecclésiastiques) Clarke le soumet à une chirurgie esthétique hors du commun pour l'époque. A peine plus grand qu'un lutin, il se voit attribué d’un gros nez rouge et la texture de sa barbe raccourcie est modifiée pour être plus frisée. Le poète avait créé un personnage mutant. Le caricaturiste Thomas Nast renforça l'identité du nouveau personnage dans une édition illustrée d’un poème.

Nouveau mode de vie au pays du dollar

La transmutation de Saint Nicolas en Père Noël est ainsi terminée. Et son mode de vie s’est considérablement américanisé. Notamment son moyen de locomotion. Les premiers témoins décrivent Saint Nicolas sur un âne, animal biblique qui pourrait être celui des Rameaux et qui servit de monture à Jésus. Par comparaison, Santa Claus ne se déplace jamais sans ses sept rennes. La tenue de Father Christmas vise aussi le confort et l’efficacité. Douillettement vêtu d'une courte pelisse de laine rouge et d'hermine. Père Noël a échangé les mules d'or et la mitre papale contre des bottes fourrées et un bonnet à pompon.

Pendant ce temps, en Europe, la légende récupère elle aussi ce curieux Père Noël émigré. On lui invente une origine de simple colporteur qui, voulant faire plaisir aux enfants de son village fabriqua chevaux de bois et poupées qu'il distribuerait la veille de Noël. Mais lorsqu'il se présenta devant la première demeure, les parents effrayés par cette démarche le chassèrent. Sur le point de quitter la région, il se retourna et la fumée qui s'échappait des maisons lui donna une idée. Il revint au village à la nuit tombée, mais cette fois en s'introduisant par la cheminée.

Retour de l’enfant prodigue en Europe

Le Père Noël est revenu chez nous à la faveur du Plan Marshall au lendemain de la guerre. Mais Santa Claus devait trouver un sponsor pour asseoir son image et financer les cadeaux offerts aux adultes. Au début de sa carrière, il les a trouvés chez Byrrh, Esso et Waterman, mais surtout Coca-Cola. De petit immigré allemand (ou hollandais), Père Noël est ainsi devenu le chef d'une vaste entreprise travaillant en partenariat avec tous les magasins du monde. Parfaite adaptation darwiniste au milieu environnant.

Si bien qu’aujourd’hui, le Père Noël peut déclarer comme chacun d’entre nous: "Je est un autre".

Jean-Claude Verset

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK