Enchères "Rocky": l'offre de près de 32000 euros n'était pas une blague

Illustration - éboulement après le tremblement de terre à Christchurch
Illustration - éboulement après le tremblement de terre à Christchurch - © Archives EPA

"Rocky", le bloc de rocher qui avait été mis aux enchères par un habitant de la ville néo-zélandaise de Christchurch, a finalement été adjugé à 60 050 dollars néo-zélandais (31 692 euros).

Le bloc s'était détaché du rocher à la suite du tremblement de terre de la fin février dernier et avait abouti dans la maison de Phil Johnson. De premières informations faisaient état d'une somme de 10.050 dollars néo-zélandais (5305 euros). L'habitant avait mis le bloc de rocher en vente sur le site d'enchères en ligne Trade Me.

Après la clôture des enchères, un porte-parole de Trade Me avait indiqué que le bloc de rocher avait été acheté pour 10.050 dollars néo-zélandais. Mais le porte-parole a revu le résultat de l'enchère à la hausse, affirmant qu'une offre de 50.000 dollars néo-zélandais avait été enregistrée (26.410 euros) de la part de NZSki Ltd, qui exploite des pistes de ski. Dans un premier temps, il n'en avait pas tenu compte car cela semblait être une blague.

L'autre enchérisseur paiera quand même la somme de 10.050 dollars néo-zélandais, et recevra un séjour pour quatre personnes sur l'île de Norfolk, offert par un "supporter".

James Coddington, CEO de NZSki, a indiqué que "Rocky" allait être installé sur un parking du domaine skiable de Mount Hutt.

Les revenus de la vente seront versés à un fonds d'aide aux victimes du séisme.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK