En Chine, des Spartiates font la pub d'un resto et se font arrêter

Après avoir tenu bon aux Thermopiles, battu les Perses sur les eaux lors de la bataille de Salamine et sur terre à la bataille de Platée, les vaillants guerriers spartiates ont finalement été contraints de ployer le genou face à la police de Pékin. Rassurez-vous, il ne s’agit pas d’une réécriture des livres d’histoire, mais d’un évènement insolite s’étant déroulé le mercredi 22 juillet à Pékin, en Chine, rapporté par l’agence de presse chinoise Xinhua.

Spartiates ! Quel est votre métier ?

A l’origine de la venue des vaillants guerriers arcadiens au pays de Confucius, il y a un restaurant voulant se faire un gros coup de pub. Et pour ce faire, quoi de plus original que de payer une centaine de mannequins occidentaux portant les déguisements de spartiates des films "300" et "300 La naissance d’un empire" de Zack Snyder (eux-mêmes inspirés du roman graphique de Frank Miller), brandissant des pots de salade, produit phare du magasin?

Spartiates, ce soir nous mangeons de la salade !

Et on peut dire que la promo a bien marché. Trop bien, même. Ces hommes musculeux ont rapidement attiré une foule de curieux, venus photographier, filmer et twitter les modèles. Seulement, en République populaire de Chine, les grands évènements publics n’ayant pas reçu l’aval des autorités ne sont pas vraiment appréciés. Conséquence directe : nos valeureux hoplites ont été embarqués dans le panier à salade.

Une décision controversée

Les internautes chinois ont vite réagi. Certains trouvent que les autorités ont bien agi : "Dans un état de droit, tout le monde est traité de la même façon, nationaux comme étrangers" juge personne. Une autre n’est pas d’accord : "la police a exagéré", juge-t-il, l’événement n’avait rien de problématique, vu qu’ils ne faisaient "que promouvoir un produit".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK