En Allemagne, la police a un compte Facebook pour rechercher des criminels

Lancée à la mi-février, l'initiative, en test jusqu'à la fin août, a déjà permis de résoudre six affaires : une disparition, un viol, deux rixes, un vol de voiture et un de métaux, se félicite la police de cette ville du nord de l'Allemagne, sur sa page Facebook.

"La plupart des gens impliqués dans des affaires criminelles sont jeunes : l'auteur, la victime et le témoin. Et Facebook réunit exactement le public que nous cherchons à atteindre", explique à l'AFP Stefan Wittke, porte-parole de la police de Hanovre.

Plutôt que de publier des avis de recherches dans les journaux régionaux -dont le lecteur moyen a plus de 50 ans-, la police de Hanovre s'est donc lancé à l'assaut du réseau social. Elle compte actuellement 23 000 fans et ces quatre dernières semaines, ces messages ont été lus 1,6 million de fois, précise Stefan Wittke.

Sur Facebook, la police de Hanovre célèbre également ses succès comme l'arrestation à un arrêt de bus de deux éléphantes échappées d'un cirque.


Belga
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK