Disparitions de chihuahuas: des victimes s'organisent sur Facebook

Fabrice Léonard habite Tournai, il s'est fait voler son chihuahua au début du mois de mars. Il a eu l'idée de rejoindre un groupe facebook : Chihuahua Focus (un groupe créé par Philippe Ponthir de Huy, qui possédait 9 chihuahuas.  "Possédait" parce qu'ils lui ont été dérobés).  La page destinée à lancer des avis de recherche pour ces chiens perdus a tout de suite eu du succès et aujourd'hui plus de 26 000 personnes suivent cette page. Certains de ces membres recherchent même activement le chien de Fabrice Léonard.  Le créateur du site Philippe Ponthir a ainsi pu récupérer deux de ses bêtes.

"Il y a une grosse mobilisation en Belgique, aussi bien francophone que néerlandophone. Même en France où on est vraiment très suivi par des gens qui font plus que simplement 'liker' ou partager. Ils participent avec nous pour imprimer des affiches pour les distribuer, les afficher... Ce dimanche encore, on va distribuer des flyers et coller des affiches et une quinzaine de personnes, que je ne connais pas, se sont proposées pour venir m'aider à retrouver mon chien", explique-t-il.

Un trafic?

Existe-t-il un trafic illégal de chihuahuas? C'est en tout cas l'avis de plusieurs propriétaires de ces petits chiens et de responsables d'animalerie. Des chihuahuas seraient volés pour être revendus, ou accouplés dans le but de revendre les petits. Selon la police fédérale, il y a eu plus de 100 vols de chiens de race ces six derniers mois.

Fabrice Léonard n'est donc pas seul dans ce cas: la police est régulièrement appelée pour des vols de chiens. Petit et peu dangereux, le chihuahua est une cible facile pour les voleurs. D'autant qu'il peut rapporter: un chihuahua se vend entre 500 et 1000 euros dans le commerce. Mais 100 euros à peine dans les filières de chiens volés.

RTBF
 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK