Des touristes exploreront l'épave du Titanic cet été, un ticket à 92.000 euros

Des touristes exploreront l'épave du Titanic cet été, un ticket à 92.000 euros
2 images
Des touristes exploreront l'épave du Titanic cet été, un ticket à 92.000 euros - © http://www.titanicsurveyexpedition.com/

Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le RMS Titanic, ce paquebot de luxe britannique désigné comme insubmersible, a coulé après avoir heurté un iceberg. Plus d’un siècle plus tard, son histoire fascine encore.

Son épave, découverte en 1985, se trouve toujours dans l’océan de l’Atlantique Nord, au large des côtes de Terre-Neuve à quelque 3.800 mètres de profondeur.

La société américaine OceanGate a donc eu une idée un peu farfelue, adressée aux touristes les plus fortunés : Titanic Survey Expedition. Dès l’été 2019, la société leur permettra de s’offrir, pour environ 92.000 euros, une vue imprenable sur l’épave du Titanic, depuis Titan, un sous-marin en fibre de carbone et en titane.

Le prix correspond au montant du voyage inaugural du Titanic en cabine de première classe, corrigé de l’inflation. Et d’ailleurs, les tickets pour les six missions sont déjà tous partis.

Plongée et soutien aux équipes scientifiques

L’expédition durera au total 10 jours. Les participants auront l’occasion de faire de la plongée, activité pour laquelle ils seront évidemment formés. Chaque plongée durera entre 10 et 12 heures.

Mais ils auront aussi la possibilité de soutenir les équipes scientifiques: utilisation du sonar, navigation, communications, fonctionnement de la caméra et enregistrement des données. Ils pourront aussi observer les opérations en surface et surveiller les opérations de plongée ou toute autre activité liée à l’expédition, comme par exemple le visionnage des vidéos et des photos de l’épave.

Tout au long de la mission, les experts à bord du navire partageront leurs connaissances du naufrage, de l’histoire du navire, de son naufrage, de la science de sa détérioration et de la vie marine de l’épave.

Objectif: "préserver le site"

Mais l’objectif réel qui se cache derrière cette mission est "d’évaluer le taux de détérioration, de documenter et de préserver la mémoire du site pour les générations futures", explique la société sur son site internet.

"Depuis son naufrage en 1912, le RMS Titanic est en train de se dégrader rapidement dans les conditions extrêmes rencontrées à 3.800 mètres sous la surface de la mer. La détérioration la plus dramatique est causée par la croissance de microorganismes ressemblant à la rouille qui "mangent" la structure en acier."

Ils veulent récolter plus de données. "Notre expédition de 2018 sera la première en 13 ans. Nous voulons documenter pleinement le patrimoine submergé du Titanic."

"Notre équipe collaborera avec des experts scientifiques pour mener une série d’enquêtes visant à évaluer la dégradation du site historique. Cette équipe multidisciplinaire collectera des images et des vidéos 4K et analysera le champ d’épaves et de débris afin de collecter des données laser et sonar. Les données seront ensuite utilisées pour créer un modèle virtuel 3D haute résolution."

Archives: Journal télévisé 14/04/2012

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK