Depuis 7 ans, un homme vit piégé dans une sensation permanente de déjà-vu

Des dysfonctionnements neuronaux dans ses lobes temporaux seraient à l'origine de ce déjà-vu permanent.
Des dysfonctionnements neuronaux dans ses lobes temporaux seraient à l'origine de ce déjà-vu permanent. - © Tous droits réservés

Nous avons tous déjà connu cette sensation soudaine d'avoir déjà vécu un moment. Cette impression que l'instant présent est une simple redite du passé, comme si nous l'avions rêvé, voire déjà vécu, est généralement très brève. Sauf pour un homme au quotidien terrible : il vit maintenant depuis 7 ans avec cette sensation permanente.

Il s'agit d'un cas rare qui éveille l'intérêt de la communauté scientifique. À 23 ans, un Britannique vit depuis 7 ans avec une sensation de déjà-vu permanente. Chaque événement de son quotidien lui semble familier, il a l'impression de revivre le présent à chaque instant.

Dès 2007, alors qu'il entre à l'université, le jeune homme rencontre déjà divers troubles obsessionnels et anxieux. Il se lave très régulièrement les mains, se douche deux à trois fois par jour... Son anxiété arrive à un point tel qu'il arrête ses études. De là, les sensations de déjà-vu commencent à devenir fréquentes, qu'elles soient longues ou courtes. Ses vacances ne le surprennent plus que rarement : les lieux qu'il visite, il a l'impression de s'y être rendu par le passé.

"Piégé dans une boucle temporelle"

Et le phénomène prend une ampleur terrible alors qu'il décide de reprendre ses études. Le jeune Britannique consomme du LSD à une unique occasion et, résultat, le déjà-vu devient son quotidien. Il se sent comme "piégé dans une boucle temporelle". La télévision, la radio, les journaux... Rien ne lui semble différent de ce qu'il a déjà vu, lu ou entendu.

Ce patient unique a notamment fait l'objet d'une étude publiée dans la revue scientifique Journal of Medical Case Reports. En 2008, enfermé dans cette vie sans surprise, il décide en effet de se tourner vers des neurologues. Aucune anomalie de la mémoire ou d'épilepsie (parmi les symptômes d'une crise d'épilepsie, le déjà-vu est en effet fréquent) n'est détectée.

L'étude conclura qu'il s'agit d'un trouble d'ordre psychologique. À l'origine, c'est son anxiété très importante qui "entraînerait des dysfonctionnements neuronaux dans ses lobes temporaux (particulièrement impliqués dans le phénomène de déjà-vu selon bon nombre d'études, ndlr), lesquels causeraient cette sensation permanente de déjà-vu, ce qui augmenterait alors encore l'anxiété". Et ainsi de suite. "Un terrible cercle vicieux."

T.M. (@thomasmignon) avec Sciences et Avenir

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK