Delphine Boël: "Je suis écœurée mais le sang peut faire des miracles"

Delphine Boël dans "69 minutes sans chichis"
Delphine Boël dans "69 minutes sans chichis" - © RTBF

Delphine Boël était l'invitée de la RTBF jeudi dans l'émission "69 minutes sans chichis", et elle n'a pas mâché ses mots. Notamment quand il a fallu parler de son père, le roi Albert II. Elle ne comprend pas pourquoi il refuse de la rencontrer.

Delphine Boël est une artiste qui aimerait qu'on ne parle que de son œuvre, mais l'histoire de ses géniteurs en a décidé autrement. Pendant près de deux heures jeudi soir, la fille biologique d'Albert s'est confiée. C'est que la vérité libère, elle le dit dans ses tableaux et elle l’a répété sur le plateau : "Si on vit constamment avec le mensonge, je ne pense pas qu’on peut bien vivre".

Même si elle doute que son père soit devant la télé, Delphine Boël s'est adressée directement à lui : "Si je le voyais maintenant, je crois qu’il n’y aurait pas grand-chose qui sortirait de ma bouche pendant un moment. Je lui dirais qu’il est temps, qu’on aurait dû se voir depuis longtemps. Je ne comprends pas ce silence, et cette façon de gérer l’histoire. Je pense que la situation serait beaucoup plus facile si mon père et moi se voyaient tout à fait normalement. Comme Mitterrand et sa fille. Alors on ne parlerait plus de moi".

Laurent "extrêmement touchant"

Aujourd'hui, dans la famille royale, seul le prince Laurent accepte de la voir, a-t-elle dit : "C’est quelqu’un d’extrêmement touchant et je l’aime beaucoup".

Elle a évoqué la déception et les doutes si cette rencontre royale venait un jour à avoir lieu : "Je suis totalement écœurée, mais je pense que le sang peut faire des miracles". Delphine Boël se dit bâtarde, elle est le linge sale de la famille royale, l'affaire qui reste à classer.

A.L. avec J. Morelle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK