De faux docteurs camerounais développent un vaccin contre le coronavirus à base "d’enzymes de poule" à "tester sur les Européens"

Si le temps semble long à certains pendant cette période de confinement, la crise du coronavirus nous offre heureusement des moments de détente et des raisons de sourire à travers un regard humoristique des événements que nous traversons.

C’est le cas dans cette vidéo postée sur Youtube par Ulrich Takam, un humoriste camerounais qui a sorti le premier épisode de son "Journal du confinement". Le concept, une émission qui parodie les codes de l’info pour évoquer le coronavirus de façon drôle.

Dans ce premier épisode, une séquence s’intéresse à des chercheurs qui pensent pouvoir développer un vaccin contre le coronavirus à partir d’une enzyme qui serait contenu dans le derrière des poules.

Clin d’œil à la polémique sur d’éventuels tests de vaccins sur les Africains

Certains auront noté le clin d’œil à une polémique qui avait fait couler beaucoup d’encre concernant la possibilité de tester des vaccins sur les Africains avant de les utiliser en Europe.

Ici, c’est l’inverse, les médecins préconisent de tester leur vaccin sur les populations européennes avant de l’utiliser en Afrique.

"Comme on n’est pas sûrs des effets secondaires de ce vaccin-là, on va d’abord aller tester le vaccin sur les Européens. Et justement, la France, l’Italie et l’Espagne se sont portées volontaires pour essayer…", explique le faux médecin dans la séquence.

Le "Dr La legende" explique que l’Europe a été choisie car "les poules sont blanches et, forcément, ces choses là-bas aussi, ils sont blancs".

Il ajoute que les États-Unis se sont également portés volontaires pour tester le vaccin mais qu’ils ont refusé, "parce que ça se passe entre l’Europe et nous, c’est entre nous".

Newsletter RTBF Info - Afrique

Chaque semaine, recevez l’essentiel de l'actualité sur le thème de l'Afrique. Toutes les infos du continent africain bientôt dans votre boîte de réception.

OK