D'où vient cette vidéo d'un enfant blanc et d'un enfant noir qui se serrent dans les bras ?

L’image est forte, à l’heure où les Etats-Unis s’enflamment après la mort de Georges Floyd à Minneapolis. On y voit deux petits garçons qui semblent se retrouver après une longue séparation. Ils se serrent dans les bras, discutent avec le sourire avant de courir dans la même direction.

Dans certaines versions de la vidéo, c’est "Is This Love" de Bob Marley qui sert de fond sonore. Le clip, dont la version originale figure ci-dessous, a ainsi été partagé par le footballeur Zlatan Ibrahimovic avec "we are ONE" ("nous ne faisons qu’UN") en guise de commentaire. Verdict : 35.000 partages et plus de 160.000 "j’aime".

L'actrice et mannequin Naomi Campbell a elle aussi partagé la scène sur son compte Instagram le 31 mai dernier, récoltant au passage près de 800.000 vues.

Filmé en septembre 2019

Mais d’où vient cette image devenue virale ? Elle remonte en fait à septembre dernier et a été filmée à New York. C’est un certain Michael Cisneros qui l’a postée en premier sur son compte Facebook. A l’époque, son fils Maxwell - celui qui porte le t-shirt à larges rayures - était tout heureux de croiser son ami Finnegan par hasard dans la rue. Le duo ne s’était plus vu depuis quelques jours seulement.

Déjà à l’époque, le clip avait été largement partagé et avait valu à ces deux enfants une invitation au célèbre show télévisé d'Ellen de Generes.. "Avec tout le racisme et la haine qu’il y a en ce moment, je trouve que c’est une belle vidéo", avait alors déclaré Michael Cisneros à la chaîne PIX11.

(L'article continue sous la vidéo)

Espérons que ces garçons vous feront sourire et vous donneront de l’espoir pour le futur

Et de préciser au micro d’ABC News que Maxwell et Finnegan sont inséparables. "Quand ils sont loin l’un de l’autre, ils demandent toujours à se voir. Ils vont au cours de musique ensemble et ils adorent danser. Ils sont d’ailleurs d’excellents danseurs."

Pendant la quarantaine imposée à New York contre le coronavirus, le duo a continué à se voir, comme en témoigne les posts Instagram et Facebook ci-dessous. Ils en ont notamment profité pour faire ce que font tous les enfants sous la pluie... courir et sauter dans les flaques.

"Avec tout le racisme, la haine et la tristesse dans notre pays en ce moment, espérons que ces garçons vous feront sourire et vous donneront de l’espoir pour le futur", commente le père du garçon.

Flambée de violences aux États-Unis : Trump sort l'armée

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK