Couper les cornes à la tronçonneuse pour sauver les rhinos

En Afrique du Sud, les rhinocéros sont capturés pour qu’on puisse leur retirer leur corne.

Selon le chef des Rangers, Simon Naylor, les cornes de rhinocéros sont des "cadeaux empoisonnés" pour ces animaux. Prélevées sauvagement par les braconniers, elles sont ensuite réduites en poudre et revendues sur le marché noir, principalement au Vietnam, à prix d’or. Une corne valant en moyenne 150 000 dollars. Selon les croyances populaires illusoires, les cornes de rhinocéros guérissent le cancer, augmentent la virilité et préviennent les maux de tête.

Ce marché est tellement fructueux, qu’on estime que trois rhinocéros sont tués chaque jour pour leur corne. "Je pense que dans les dernières années, on atteint un point en Afrique où il y a plus de décès que de naissances”, explique Simon Naylor.

Comme un ongle humain

C’est pour cela que la décision de retirer leur corne préventivement a été prise. Malgré les critiques, cela permet aux rhinocéros de vivre tranquillement dans la nature.

Les rhinocéros sont d’abord endormis grâce à un tranquillisant. Une fois l’animal anesthésié, la corne est coupée à l’aide d’une tronçonneuse. Même si c’est difficile de regarder et d’écouter, le vétérinaire assure que l’animal ne ressent aucune douleur. "C’est comme un ongle humain" précise-t-il. La coupure est ensuite désinfectée et des antibiotiques sont injectés pour éviter les infections.

La corne du rhinocéros repousse, cette manipulation doit donc être faite régulièrement."Je préfère voir ce petit gars couché deux fois par an que baignant dans son sang et sa corne arrachée. Pour moi il n’y a aucune hésitation."

Le chef des Rangers espère néanmoins que cette solution sera éphémère et que les braconnages diminueront.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK