Coupables d'avoir volé l'emoji "le caca qui sourit", ils doivent nettoyer la plage d'Ostende

Coupables d'avoir volés l'emoji "le caca qui sourit", ils doivent nettoyer la plage d'Ostende
Coupables d'avoir volés l'emoji "le caca qui sourit", ils doivent nettoyer la plage d'Ostende - © Tous droits réservés

Fin juin, la ville d’Ostende a mis en place des "Zeemoji’s" (contraction en néerlandais des mots 'mer' et emoji’s). Ces nouveaux points de repère ont pour objectif d’aider les enfants perdus à retrouver leur chemin. Parmi ces poteaux-repère, on retrouve un cœur, un smiley et… "le caca qui sourit".


>> Lire aussi : Des "Zeemoji’s" comme repères pour les enfants sur la plage à Ostende


Quelques jours après l’installation de ces poteaux-repère d’un nouveau genre, des voleurs ont scié le poteau pour ensuite emporter l’emoji avec eux. La ville d’Ostende a alors déposé une plainte auprès de la police. "Cela coûte 3 500 euros. Et on ne peut pas cacher ce poteau sous ses vêtements. Donc il doit bien être quelque part", déclarait le bourgmestre de la ville portuaire, Bart Tommelein (Open Vld) à la VRT.

Le lendemain, la police a facilement retrouvé les jeunes voleurs. Ils avaient eux-mêmes placé les images de leur butin sur Instagram. Il s’agissait de jeunes originaires de Louvain qui avaient apparemment commis cet acte en état d’ébriété à en croire la photo où figurait de nombreuses bières vides.

Le bourgmestre n’a pas apprécié la plaisanterie, mais la ville a finalement décidé de ne pas infliger d’amende administrative aux étudiants. Ils n’auront pas non plus à payer beaucoup de frais, car le "caca qui sourit" est intact. Toutefois, un procès-verbal a été établi et il est possible que le parquet décide ultérieurement de poursuivre les voleurs.

Depuis ce jeudi matin, tout est revenu à la normale : le poteau est de retour sur la plage.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK