Coronavirus aux Etats-Unis : quatre mois de prison pour une Américaine de 18 ans qui a transgressé les règles covid lors d’une visite chez son petit ami

Une histoire d’amour qui prête à sourire : une jeune Américaine de 18 ans décide de rendre visite à son petit ami qui habite dans les Îles Caïmans (Caraïbes). Sauf que le couple ne respecte visiblement pas les règles de quarantaine et mesures sanitaires d’application et termine avec une peine de quatre mois de prison.

Tout commence le 27 novembre lorsque Skylar Mack, venant de l’État de Géorgie, arrive en avion pour rejoindre son petit ami Vanjae Ramgeet, professeur de jet-ski dans les Îles Caïmans.

Sauf que la jeune américaine est censée respecter un isolement de 14 jours à son arrivée, même avec le résultat négatif de son test à l’aéroport. Mais deux jours après son arrivée, Skylar retire le bracelet qui la géolocalise pour sa quatorzaine à domicile afin d’aller voir son cher et tendre à une compétition de jet-ski…


►►► À lire aussi : Quand faut-il se mettre en quarantaine ?


"Ils ne portaient aucun masque", explique un journaliste local. "Elle ne portait pas son bracelet et le couple ne respectait aucune mesure de distanciation sociale ou autre protocole Covid lors de l’arrivée de la police", poursuit-il.

Mais du point de vue de la grand-mère de Skylar, comme elle le confie à CNN : "Dans sa tête, si elle reste loin de tout le monde, ce n’est pas dangereux d’aller voir la compétition qui est l’une des dernières nationales de l’année".

Du côté de la justice de ce territoire des Caraïbes, on dénonce un acte "égoïste" et délibéré. L’arrestation des deux jeunes tourtereaux les conduit à une peine de 40 heures de travail d’intérêt général ainsi qu’une amende afin de payer le reste de la durée d’isolement non-accompli de la jeune américaine.

Une sentence qui ne convient pas au directeur des peines publiques des Îles Caïmans, Patrick Moran, qui décide de faire appel. C’est donc ici qu’ils écopent d’une peine de quatre mois de prison, après avoir "plaidé coupable pour avoir enfreint les règles anti-Covid", comme l’a confirmé l’avocat de Skylar et Vanjae.

Les règles dans les Caïmans sont assez strictes et claires : "Une personne qui contrevient à cette régulation et comment une faute peut être déclarée coupable et devoir payer une amende de 10.000 dollars couplée ainsi qu’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à deux ans".


►►► À lire aussi : "Lockdown parties" et soirées coronavirus : quelles amendes dans les autres pays d’Europe ?


L’avocat du couple a ensuite déclaré faire appel la semaine prochaine de cette décision sévère qui pour lui ne tient pas compte de "leur âge, de leur absence d’autres condamnations et du fait qu’ils ont plaidé coupables".

Après cette décision forte et retentissante, la jeune américaine (qui avait payé son amende avec ses propres économies) a reçu énormément de messages de haine ainsi que des menaces de mort. Son petit ami a écrit une lettre où il tient à s’excuser : "J’ai pris une décision sans réfléchir aux effets à long terme sur notre communauté. Je suis sincèrement désolé pour l’anxiété et la frustration que vous avez tous ressenties".

Dans une vidéo postée sur Twitter, le gouvernement des Îles Caïmans a tenu à rappeler la responsabilité individuelle et collective de chacun dans cette pandémie.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK