Commencer le travail avant 10h, une vraie torture

Se réveiller et commencer le travail trop tôt, mauvais pour la santé
Se réveiller et commencer le travail trop tôt, mauvais pour la santé - © Ana Blazic - Getty Images/iStockphoto

Les chercheurs de l’Université d’Oxford sont catégoriques : commencer le travail à 9h est très mauvais pour la santé. Comme l’indiquent nos confrères du quotidien britannique The Telegraph, un adulte âgé de moins de 55 ans ne devrait pas commencer ses activités professionnelles avant 10h, au risque de voir ses performances, son humeur et sa santé mentale se détériorer rapidement.

Décalage avec le rythme biologique de l’organisme

Le fonctionnement de notre corps est réglé par ce que l’on appelle le rythme circadien. C’est l’horloge biologique qui gère, par exemple, l’alternance veille/sommeil, les variations des niveaux d’hormones dans le sang ou encore la pousse des cheveux et la production d’urine. "Votre foie et votre cœur ont chacun leur propre rythme de 24 heures – explique de Dr Kelley de l’Université d’Oxford – et vous ne pouvez pas leur demander de le décaler de 3 ou 4 heures, juste parce que la société l’impose".

Ce fonctionnement n’est d’ailleurs pas l’apanage de l’être humain, il concerne tous les êtres vivants sur Terre, même les plantes. "Vous ne pouvez pas vous forcer à vous réveiller à une certaine heure – dénonce-t-il – Notre organisme est conçu pour répondre aux stimuli naturels, comme le lever et le coucher du Soleil, et vous n’en êtes pas conscients car cela se passe de manière automatique, via une glande appelée hypothalamus."

Des expériences positives dans les écoles

Pour démontrer la nécessité d'un changement d’habitudes radical, le Docteur Kelley a mis en place une grande expérience auprès d’un lycée de la région de Newcastle, dans le nord de l’Angleterre. Sa méthode : démarrer les cours à 10h. Son objectif : démontrer qu’en décalant les horaires, la note moyenne des élèves augmentait de 10%. "D’un point de vue biologique, les ados devraient aller se coucher vers minuit et ne se sentiront pas complètement réveilles et attentifs avant 10h". Au bout d’une année académique, les résultats ce cette première expérience ont dépassé les espérances des scientifiques : la cote moyenne des élèves avait augmenté de 19% ! Tellement incroyable que le Ministère de l’Education de Sa Majesté a donné son feu vert pour un test à plus grande échelle : 30 000 élèves sont actuellement en train d'appliquer des horaires décalés dans une centaine d’écoles du Royaume Uni, sur une période de quatre ans. Premiers résultats fin 2018.

La privation de sommeil, une vraie torture pour notre corps

Le saviez-vous ? Il est scientifiquement démontré que si vous dormez moins de six heures par nuit pendant une semaine, cela affectera le fonctionnement de 711 de vos gènes. Anxiété, prise de poids, hypertension, affaiblissement du système immunitaire : autant d’effets néfastes qu’un manque de sommeil chronique peut également provoquer. Et la liste est bien plus longue.

"Un grand nombre de problèmes sociétaux majeurs, comme le stress ou le burn-out, sont liés au manque de sommeil – ajoute le Dr Kelley – Nous avons maintenant une occasion unique de faire quelque chose qui pourrait améliorer la qualité de vie de millions de personnes sur Terre."

En tous cas, on ne demande qu’une chose: que l’expérience soit menée en Belgique.