Colombie: un bébé naît avec le fœtus de sa sœur jumelle dans son ventre

Un scan montre l'aperçu du fœtus en train de se former dans l'abdomen de sa soeur jumelle au sein de l'utérus de la mère. Credit: Dr. Miguel Parra-Saavedra
Un scan montre l'aperçu du fœtus en train de se former dans l'abdomen de sa soeur jumelle au sein de l'utérus de la mère. Credit: Dr. Miguel Parra-Saavedra - © Tous droits réservés

C'est un phénomène extrêmement rare mais pas inédit auquel des médecins colombiens ont dû faire face. Une maman a accouché d'une petite fille née avec le fœtus de sa sœur jumelle dans son abdomen. Celle-ci a dû être opérée dès sa naissance.

Jumeau parasite

Mónica Vega, une jeune mère originaire de Colombie a donné naissance à une petite fille, prénommée Itzmara, atteinte d'une malformation congénitale, comme le rapporte le New York Times. Au bout de quelques semaines de grossesse, ce que les médecins pensaient être un kyste, s'est finalement révélé être un fœtus à l'intérieur d'un fœtus.

Ce fœtus d'une taille minuscule et relié par un cordon ombilical dans l’abdomen de sa sœur, disposait de deux bras, deux jambes, d'une tête mais n'avait ni cœur ni cerveau. Celui-ci n'avait donc aucune chance de survie.

La petite fille à dû être immédiatement opérée dès sa naissance pour qu'on lui retire le fœtus de sa jumelle dont la taille devenait de plus en plus importante à l'intérieur de son abdomen.

A l'instar de sa mère, la petite fille a donc dû subir une césarienne opérée par le docteur Miguel Parra, spécialiste des grossesses à haut risque. Les médecins craignaient qu'en le laissant se développer, le fœtus s'attache à des organes internes de la petite fille. 

Ce phénomène est qualifié de "jumeau Parasite" mais aussi de "fœtus in foetu". Dans les faits, un fœtus se développe à l’intérieur d’un autre après avoir été absorbé par son jumeau. 

Un cas sur 500.000 naissances

Il s'agit là d'une malformation congénitale très rare mais pas inédite. Celle-ci avait été constatée pour la première fois en 1808 dans une revue médicale britannique. Il concernerait environ un cas sur 500.000 naissances. Dans le monde, d'autres cas similaires ont par exemple été relatés en Inde, en Indonésie ou à Singapour.

Dans certains cas, les embryons jumeaux ne se divisent que partiellement et le plus gros s'enroule autour du plus petit. Cette condition peut parfois rester non détectée pendant de nombreuses années. Ce fut notamment le cas en 2015 lorsqu'une Anglaise de 45 ans vivant à Chypre avait été opérée pour ce qui semblait être une tumeur sur son ovaire. Il s'agissait pourtant du fœtus de son frère jumeau resté accroché pendant toutes ces années. 

Un autre cas plus célèbre concerne la jeune fille Indienne Lakshmi Tatma. En 2005, celle-ci est née avec 4 bras et 4 jambes. Les membres supplémentaires appartenaient à un jumeau parasite dont la tête ne s'était pas développée et qui n'avait pas pu être retiré.

Fort heureusement, la petite Itzamara se porte aujourd'hui très bien, malgré une légère cicatrice à l'abdomen. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK