Chine : les pandas du zoo de Hong Kong s’accouplent pour la première fois en 10 ans

Tous les zoologues le savent, les pandas géants ne sont pas les animaux les plus actifs dans la reproduction, surtout en captivité. C’est même un euphémisme : la période de chaleurs ne dure que quelques jours par an, et si l'on en croit le centre de recherche sur la reproduction des pandas de Chengdu, en Chine, seuls 10% des individus s’accouplent. Une situation difficile à expliquer, et qui rend encore plus complexe la survie de l’espèce.


►►► À lire aussi : Un tigre d’un zoo de New York testé positif au coronavirus


Pour résoudre ce problème de libido, de nombreuses techniques ont été utilisées, comme le fait de diffuser aux pandas des vidéos de leurs semblables en pleine reproduction, ou de leur administrer des médicaments. Mais il semblerait qu’à Hong Kong, ce soit la crise du coronavirus qui indirectement a pu servir de déclencheur. Pour la première fois en dix ans, les pandas Ying Ying et Le Le se sont accouplés dans le zoo de la ville.

Aucun visiteur n’était là pour assister à l’événement, puisque le zoo est fermé depuis le mois de janvier à cause du confinement. C’est peut-être ce qui a aidé les deux pandas, enfin dans l’intimité, à sauter le pas.

Dans quelques mois, on saura si cette union a été féconde et si des petits pandas naîtront dans l’enclos de Ying Ying et Le Le. Mais tout ne sera pas réglé pour autant : la femelle panda a souvent du mal à s’occuper de plusieurs petits en même temps, privilégiant un seul de ses rejetons. Il faudra alors ruser pour que tous grandissent sans problème…