Au Japon, endurer des montagnes russes doit se faire dans le silence en raison du coronavirus

Pour sensibiliser aux gestes barrière face au Covid-19, deux responsables d’un parc d’attractions japonais se sont filmés en endurant des montagnes russes en silence : les visiteurs ont bien reçu le message de ce drôle de tutoriel, assure un porte-parole.

La vidéo montre deux dirigeants du parc, l’un en costume-cravate, l’autre en chemise et nœud papillon, subir un circuit de montagnes russes en restant parfaitement stoïques, à part l’un d’eux réajustant de temps en temps son masque ou ses cheveux. A la fin de la vidéo, publiée le mois dernier, apparaît un slogan sur fond noir : "Merci de crier en votre for intérieur".


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


"A présent nos clients restent silencieux pendant les montagnes russes", a affirmé mardi un porte-parole de Fujikyuko, l’opérateur du parc d’attractions Fuji-Q Highland, au pied du Mont Fuji (ouest de Tokyo).

Discussions animées et cris sont proscrits

Les parcs d’attractions ont rouvert au Japon depuis le mois dernier après avoir adopté un code de bonnes pratiques face à la pandémie, bannissant notamment de parler fort ou de crier dans les attractions, pour éviter de répandre des postillons.

Comme certains clients se sont plaints en disant que c’était "difficile" voire "impossible", Fuji-Q Highland voulait montrer le "bon exemple" avec cette vidéo, a justifié l’opérateur sur son site internet.

Autant être pince-sans-rire jusqu’au bout : à ses visiteurs encaissant ses montagnes russes sans broncher, le parc promet un rabais sur les photos-souvenirs vendues à la fin du parcours.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK