Au bar Feeling de Rome, interdiction formelle de parler du Covid : "Cela fait des mois qu'on parle de la même chose"

Cristina Mattioli  pose devant un panneau disant "il est interdit de parler du coronavirus" dans son bar "Feeling" près de Rome le 19 novembre 2020
2 images
Cristina Mattioli pose devant un panneau disant "il est interdit de parler du coronavirus" dans son bar "Feeling" près de Rome le 19 novembre 2020 - © Alberto PIZZOLI

Le message est clair et trône au-dessus du comptoir: "Interdiction de parler du coronavirus". Dans ce petit bar de Rome, la patronne a décidé de redonner à ses clients un peu de "sérénité" en les obligeant à ne plus plus parler de ce sujet omniprésent et anxiogène.

"Cela fait des mois qu'on parle de la même chose, alors on a choisi d'alléger l'atmosphère en affrontant la situation avec le sourire et un peu de sérénité et de légèreté", explique à l'AFP Cristina Mattioli, la gérante du Feeling, installée devant sa machine à café.

L'Italie peu épargnée

Durement frappée, l'Italie, premier pays européen touché par le coronavirus, a enregistré depuis le début de la pandémie plus de 1,3 million de cas et près de 48.000 morts.

Pour aider ses clients, Cristina a installé une autre pancarte pour suggérer des "Idées de sujets de conversations : actualité, vie des gens célèbres, histoire, culture générale".

"Ce n'est absolument pas du négationnisme ou nier l'existence de la situation actuelle, c'est juste un moyen de retrouver un peu de sérénité", tient à souligner cette jeune femme de 35 ans.


►►► À lire aussi Coronavirus en Italie : plus de 30.000 cas en 24 heures, nouvelle hausse


Bruna Piazza, une habituée venue acheter des billets de loto, se réjouit de cette initiative: "On en a ras-le-bol de parler du Covid, n'importe où on va, on ne parle que de ça. J'ai envie de parler de tout sauf de ça, je préfère parler du temps, des célébrités..."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK