Etats-Unis: atteint par 16 balles dans une fusillade, un homme se relève et se rend à l'hôpital

Touché par 16 balles dans une fusillade, un homme se relève et se rend à l’hôpital
Touché par 16 balles dans une fusillade, un homme se relève et se rend à l’hôpital - © Mark Makela - AFP

La scène s’est déroulée dans l’Etat de Pennsylvanie aux Etats-Unis. Un homme de 27 ans qui avait été atteint de 16 balles par un tireur a réussi à se relever et à atteindre seul un hôpital situé à environ trois kilomètres pour être soigné.

Comme le rapportent nos confrères de Het Laatste Nieeuws, une fusillade s’est déroulée ce vendredi dans le quartier de Kensington, au nord-est de Philadelphie. Alors que la police reçoit plusieurs appels à propos de coups de feu, elle se rend immédiatement sur place et constate qu’il n’y a aucun tireur ni victime mais bien 23 douilles de gros calibre au sol.

Peu de temps après, les forces de l’ordre reçoivent cette fois un appel de l’hôpital Temple University Hospital qui leur annonce qu’une victime de 27 ans, souffrant de nombreuses blessures par balle, était parvenue seule à atteindre les urgences.

"Un miracle"

Les médecins ont fait savoir que seize balles avaient transpercé son corps dont deux fois à la hanche, trois fois à la poitrine et trois fois au bras gauche. L’homme en question est actuellement dans un état critique, mais sa situation est stable pour le moment.

Interrogée au micro de CNN, la police a fait part de son incrédulité. "Qu’il soit touché autant de fois et qu’il puisse s’en sortir comme cela… C’est vraiment un miracle".

Les circonstances et le motif de la fusillade restent pour l’heure inconnus. Aucune arrestation ni témoin n’ont également été signalés. Des images de caméras de surveillance vont toutefois être analysées. 

Dimanche dernier, le même district avait déjà été le théâtre d’une fusillade et une fillette de deux ans avait perdu la vie. Aux Etats-Unis, les fusillades restent très fréquentes et le débat sur le port d'armes, un point sensible. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK