Agacé par les gsm au volant, il brouille lui-même les signaux téléphoniques

Agacé par les appels au volant, il brouille les signaux téléphoniques
2 images
Agacé par les appels au volant, il brouille les signaux téléphoniques - © Tous droits réservés

En Floride, exaspéré par les appels téléphoniques passés dans les voitures, Jason R. Humphreys a installé un brouilleur de signaux téléphoniques. Le dispositif aura émis pendant 16 à 24 mois avant d'être découvert par la Commission Fédérale américaine des Communications. Jason devra payer une amende de 34 600 euros.

Bien qu'en Floride il soit parfaitement légal de téléphoner en voiture (il est en revanche interdit d'envoyer des SMS), Jason R. Humphreys était particulièrement frustré de voir ses concitoyens pendus à leur téléphone.

Il décide de passer à l'action et se procure un appareil qui permet de brouiller les signaux téléphoniques depuis son véhicule. L'appareil émettra en permanence, pendant un temps supposé de 16 à 24 mois.

Ce n'est que dernièrement que la Commission Fédérale des Communications américaine a décidé de se pencher sur le problème, après avoir remarqué qu'une antenne téléphonique tombait en panne tous les matins et tous les soirs.

Ces équipes ont donc décidé d'effectuer une surveillance sur place, pour analyser les ondes, avant de remarquer que la source venait d'une Toyota bleue.

Jason R. Humphreys pensait que son brouilleur ne fonctionnait que dans un rayon de 9 mètres.

La Commission Fédérale des Communications exige qu'il paye une amende de 34 600 euros pour l'utilisation non-autorisée d'un brouilleur, l'utilisation d'un appareil illégal et pour avoir causé une interférence intentionnelle.

RTBF, avec Cnet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK