A pas feutrés, le loup s'approche de nos frontières

Le loup s'approche de nos frontières à grand pas
2 images
Le loup s'approche de nos frontières à grand pas - © Tous droits réservés

A la grande surprise des habitants de la province de Groningen, un loup est apparu, se baladant tranquillement dans un zoning industriel, des champs et même en plein quartier résidentiel. L’animal qui viendrait d’Allemagne et semble s'approcher de plus en plus de nos régions au grand bonheur des amoureux de la nature et au malheur des éleveurs.

Le loup a été vu pour la première fois ce weekend dans la province de Drenthe et plus tard dans divers endroits de la province de Groningen.

L’animal ne semble pas craindre l’homme puisqu’il a été aperçu, se promenant tranquillement dans des rues et dans un centre commercial. "Ce dernier a un comportement atypique, il n’a pas peur des gens" s’est inquiété le député Henk Staghouwer sur les ondes néerlandaise de Radio 1. 

Les autorités craignent un accident et ont appelé la population à ne surtout pas s’approcher du canidé.

La province de Groningen a obtenu de pouvoir capturer l’animal afin de prélever son ADN ce qui permettra de déterminer son origine ou de savoir s’il s’agit d’un loup qui aurait été domestiqué.

La chasse au loup n’est pas lancée, précise le député, l’animal sera immédiatement relâché une fois que l’on aura fait les analyses nécessaires.

On avait plus vu de loups au Pays-Bas depuis 1897, en Belgique le dernier loup a été vu à Virton en 1898. Mais le retour du loup dans nos contrées ne devrait pas tarder.

Plusieurs facteurs jouent en faveur de l'animal. Dans l'Union européenne, le loup est une espèce protégée depuis 1989, si bien que la population de loups a augmenté, particulièrement en France et en Allemagne. Les meutes se densifiant, les jeunes loups sont obligés d'essaimer en solitaire. Or, un loup errant peut facilement parcourir 40 à 50 km en une nuit.

Les 200 km qui le séparent de nous pourraient être franchis en une petite semaine.

RTBF avec la NOS

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK