À Hawaï, les autorités vont offrir 425 euros à dépenser dans les restaurants pour tous les chômeurs

À Hawaï, les autorités vont offrir 425 euros à dépenser dans les restaurants pour tous les chômeurs.
À Hawaï, les autorités vont offrir 425 euros à dépenser dans les restaurants pour tous les chômeurs. - © Pixabay

Les chômeurs de l’Etat d’Hawaï aux Etats-Unis vont pouvoir profiter d’un privilège assez particulier. Jusqu’au 15 décembre 2020, tous les citoyens de cet archipel pourront aller déguster des petits plats dans n’importe quel restaurant hawaïen. Au total, ils bénéficieront de 500 dollars, ce qui équivaut à 425 euros, à dépenser en nourriture et boisson, alcool compris.

Les secteurs touchés par les conséquences de l’épidémie de Coronavirus dans le monde sont nombreux. Parmi eux, le secteur de la restauration est particulièrement touché, principalement à cause des mesures de distanciation mise en place pour enrayer la propagation du virus. À Bruxelles par exemple, les bars et cafés doivent fermer à 23 heures À Hawaï, pas de fermeture prévue puisqu’on essaye de faire revivre ce secteur.

Pour ce faire, les autorités vont distribuer gratuitement à tous les chômeurs des "Hawaii Restaurant Card", rapporte Hawaii News Now. Cette carte, d’une valeur de 500 dollars, sera à utiliser intégralement, ou pas, avant la mi-décembre dans n’importe quel restaurant de l’Etat d’Amérique. Le montant peut servir à payer des plats, des boissons et même des breuvages alcoolisés.

Les autorités hawaïennes évoquent une situation "win-win". Cela aidera les restaurants de la région et aura ensuite un impact plus large sur l’économie, selon elles. Toutes les personnes sans emplois recevront cette "carte de restaurant" par mail, sans obligation d’inscription préalable.

Une initiative qui rappelle d’autres aides aux secteurs impactés par la crise en Belgique. C’est le cas par exemple du pass VisitWallonia de 80 euros à utiliser dans les attractions touristiques wallonnes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK