Le gardien des Red Lions qui a accordé une interview à La Première était en fait… l'ostéopathe de l'équipe

Ce lundi matin, notre collègue Thomas De Brouckère a joint en début de journal de 8h le gardien des Red Lions, devenus champions du monde de hockey hier. "Vincent Vanasch, le gardien et le héros de la finale, qui est avec nous ce matin. Bonjour Vincent"…  dit Thomas De Brouckère à l'antenne.

Sauf que… la personne interviewée n'était pas Vincent Vanasch.

"On ne comprend pas ce qui s'est passé. On a appelé à deux reprises le même numéro de téléphone avant l'antenne et on est tombé sur l'attaché de presse qui nous avait dit qu'il allait nous passer Vincent Vanasch. Mais en rappelant le même numéro depuis le studio, ce n'est pas Vincent Vanasch qui a décroché".

A aucun moment, pendant l'interview, la personne interviewée ne dément être le gardien. Ce n'est qu'après le journal radio, que notre collègue Thomas remarquera la méprise. "La qualité de la communication téléphonique avec l'Inde étant ce qu'elle est, explique-t-il, et étant donné que je ne suis pas un spécialiste de hockey, je n'aurais jamais pu reconnaître qu'il ne s'agissait pas de la voix du hockeyeur".

Mais alors, qui a-t-on interviewé ?

Nos collègues du sport, en contact avec Denis Van Damme, l'attaché de presse de la Fédération belge de hockey, ont directement envoyé l'enregistrement de l'interview en Inde, pour avoir le fin mot de cette histoire. Denis Van Damme a identifié l'ostéopathe de l'équipe. Quant à celui-ci, il s'est dit tellement surpris en décrochant son téléphone et se rendant compte qu'il était en direct sur La Première, qu'il n'a pas osé dire qu'il y avait erreur sur la personne. "Alors j’ai joué le jeu pour ne pas planter le direct. J’espère avoir bien fait. Mais j’étais vraiment pris au dépourvu", explique Julien Rysman, l'ostéopathe des Red Lions.

Denis Van Damme a tenu à nous préciser que ce qui a été dit à l'antenne correspondait tout à fait au ressenti de l'ensemble de l'équipe.  

"Vincent Vanasch a écouté l'interview et il a dit qu'il n'aurait pas pu mieux faire. Ce que Julien a dit, il l'avait entendu dans la bouche de Vincent après le match. Et puis, la ligne est mauvaise, ce n'est pas étonnant que le présentateur n'ait pas entendu que ce n'était pas lui".

Quant à la manière dont cela a pu arriver, ça reste, selon Denis Van Damme, un mystère.

>>> Retrouvez plus de coulisses sur notre traitement de l'information sur notre page INSIDE

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK