Gare aux faux logos 'CE': on s'est (aussi) fait piéger

Marquage CE
4 images
Marquage CE - © Wikimedia

Le logo 'CE', pour 'Conformité européenne' doit être apposé par certains fabricants de produits distribués sur le marché européen. "Ils doivent l'apposer sur leurs produits pour attester qu'ils répondent bien à toute une série de normes européennes", détaille Etienne Mignolet, porte-parole du SPF économie. C'est par exemple le cas pour les machines ou les jouets. "En apposant le logo, le fabricant déclare que son produit respecte les normes de sécurité. Le logo ne lui est pas délivré après un contrôle préalable. C'est un déclaration du fabricant". 

C'est Thierry V. K., un téléspectateur attentif, qui nous a avertis d'une méprise. Il a repéré un faux logo 'CE' dans notre Journal télévisé. "Dans une rubrique où vous parliez du traçage des implants médicaux, vous avez montré un logo 'CE'. Malheureusement, celui que vous avez affiché n'est pas le logo 'CE' européen".

On a choisi un mauvais logo

Quand vous cherchez un logo 'CE' sur internet, vous en trouvez plein. Des vrais… et d'autres qui ne correspondent pas aux dimensions et proportions du marquage officiel. Mais ils se ressemblent très fort. Voici le marquage 'CE' que prévoit la réglementation européenne :

Mais que signifie ce logo que nous avons utilisé sans le vouloir ?

Dans le même mail, Thierry V. K. nous donne sa propre explication. Ce sigle serait le très controversé logo 'China Export', "qui a été largement, et à dessein, copié sur le logo 'CE' européen". Une rapide recherche sur internet montre que cette 'information' ou plutôt cette 'rumeur', car c'est bien de cela qu'il s'agit, circule sur de nombreux sites et blogs depuis une dizaine d'années.

Comment être sûr que c'est une fausse info? Parce qu'en fait, le logo 'China Export' n'existe pas. "C'est effectivement une rumeur, nous explique Etienne Mignolet, une rumeur qui date d'il y a une dizaine d'années qui se propage et qu'on voit resurgir de temps à autres, mais 'China Export' n'existe pas. Peut-être qu'à la base, il y a eu une tromperie délibérée de certains fabricants peu scrupuleux qui voulaient se retrancher derrière cette explication de 'China Export', mais en tout cas ce n'est rattaché à rien de concret ni d'officiel". La Chine ne possède donc pas de logo 'China Export'. Quant au vrai sigle de certification chinoise, il n'a d'ailleurs rien à voir avec le 'CE' européen, puisqu'il s'agit de 'CCC' pour 'China Compulsory certification'.

Une blague devenue rumeur

A l'origine de l'expansion de la rumeur 'China export', on retrouve une vidéo postée sur Youtube le 15 novembre 2007 par la députée tchèque Zuzanna Roithova.

Elle y explique didactiquement la différence entre le vrai 'CE' et ce sigle qu'elle désigne comme signifiant 'China Export' et dénonce "une façon agressive d’induire en erreur les consommateurs européens". Elle avait même posé une question sur le sujet à la Commission européenne, qui avait répondu "qu'à sa connaissance, il n'existait pas de marquage 'China Export' ".

Selon Han Zuyderwijk, un consultant spécialisé en marquage 'CE', madame Roithova a certainement pris une blague courante dans le secteur pour la réalité. "Je l'admets, dit-il sur son blog, j'ai moi-même fait cette blague. Je sais que d'autres consultants ont fait pareil. Je pense que c'est même une des blagues qui circulent le plus dans le domaine ".

Mais alors, d'où viennent ces sigles tronqués ?

Dans sa même réponse à la députée tchèque, la Commission disait qu'elle était "consciente qu'il y avait des abus d'usage du marquage 'CE', comme c'est le cas pour tout autre logo, et que par ailleurs, il y a aussi des cas où des produits qui répondent tout à fait aux normes prévues par l'Europe portent un logo qui ne satisfait pas aux exigences de forme, de dimensions et de proportions du marquage européen". Autrement dit, certaines entreprises appliquent un mauvais logo sans s'en rendre compte. "Le logo 'CE' a une charte graphique bien précise qui doit être respectée par le fabricant", précise Etienne Mignolet, du SPF économie. Les fabricants qui veulent apposer ce logo 'CE' ne reçoivent pas de maquette du marquage. Ils doivent suivre les dimensions et proportions spécifiées dans l'annexe de la législation européenne sur le marquage 'CE'.

D'où certaines erreurs… commises parfois par les fabricants qui sont de bonne foi. "Il y a une gradation dans les infractions, ajoute Etienne Mignolet. Si un logo ne répond pas à la charte graphique, c'est une infraction, mais ce n'est pas le même degré d'infraction qu'une entreprise qui mettrait des jouets dangereux sur le marché et qui apposerait quand même un logo 'CE'. Là, il y aurait une volonté de tromper le consommateur".

Entre faux logo, vrai logo mal dessiné et logo détourné… il y a de quoi perdre son latin, y compris pour les journalistes.

>>> Retrouvez plus de coulisses sur notre traitement de l'information sur notre page INSIDE

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK