Des confettis pour Lilly

Baptême du feu pour Lilly
Baptême du feu pour Lilly - © Tous droits réservés

Les mains moites, la gorge sèche, les jambes instables. Tels sont certains des symptômes que présentent les jeunes journalistes qui s’apprêtent à faire leur premier direct en télévision. C’est une sorte de baptême, dont chacun qui l’a vécu se souvient avec précision. 

Quelle stratégie adopter : garder ses fiches en mains, au risque de les lire trop souvent, ou s’en séparer, au risque d’avoir un trou de mémoire irrécupérable ? Rester immobile ou tenter des mouvements plus ou moins contrôlés ? Le direct est invariablement source d’interrogation et d’inquiétude, mais il est bien souvent un passage obligé pour celles et ceux qui veulent faire de la télé. 

Et puis, quand bien même un journaliste connaît son texte et maitrise son stress, il est une chose qu’il ne sait pas contrôler : ce qui se passe derrière lui. Il arrive, surtout en cette période de carnaval, que certaines interventions terminent de façon plutôt folklorique… 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK