Parlement germanophone : le ProDG d'Oliver Paasch vole la première place au CSP

Les résultats sont à présent complets concernant l’élection au Parlement germanophone. ProDG, le parti du ministre-président germanophone Oliver Paasch, arrive en tête et dépasse le CSP, le parti social-chrétien qui était en tête en 2014.

ProDG -parti qui entend défendre les intérêts des germanophones- remporte 23,33% des voix. Une légère progression (1,12%) par rapport aux résultats de 2014.

Le CSP est second avec un score de 23,14%, un résultat en léger recul (-1,72%).

Les socialistes du SP font un score de près de 15% et enregistrent ainsi un léger recul par rapport au précédent scrutin (-1,24%).

Vivant, qui ne se présente qu’en communauté germanophone, confirme sa progression entamée aux précédentes élections de 2014. Le parti rassemble lui aussi près de 15% des électeurs, un mieux de 4,20%.

Les écolos sont eux aussi en progression de près de 3%. Ils font un score de 12,5%.

Les libéraux du PFF (équivalent germanophone du MR) sont en recul de plus de 4%. Ils rassemblent 11,36% des scrutins.

Au cours de la législature qui se termine, Pro DG, le parti du ministre-président comptait six sièges et ses partenaires de majorité (à savoir les libéraux du PFF et les socialistes du SP) en avaient obtenu quatre chacun.

Dans l’opposition, on retrouvait les socio-chrétiens du CSP avec sept élus, Ecolo et Vivant avec deux mandataires chacun.

Un quadruple scrutin se déroulait ce dimanche pour les Germanophones qui, en plus des élections fédérales, régionale et européenne se prononçaient sur la constitution du parlement germanophone qui compte 25 élus.

►► Pour découvrir les résultats globaux, cliquez ici

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK