Zone euro : la chute du PIB confirmée au premier trimestre, mais moins lourde qu'annoncée

Le Produit intérieur brut (PIB) de la zone euro a reculé de 3,6% au premier trimestre, un chiffre légèrement moins important que les -3,8% initialement annoncés, selon une troisième estimation mardi de l’Office européen des statistiques Eurostat. Il s’agit cependant du repli le plus important du PIB depuis la création de la monnaie unique en 1999.


►►► À lire aussi : Toutes nos infos sur le coronavirus


Ce recul s’explique par les mesures de confinement liées au Covid-19, qui ont commencé à être largement mises en place par les Etats membres au mois de mars.

Le PIB avait augmenté de 0,1% dans la zone euro lors du quatrième trimestre 2019.

Parmi les États membres pour lesquels les données pour le premier trimestre 2020 sont disponibles, seule l’Irlande (+1,2%) a continué à afficher une croissance positive.

Le PIB a diminué dans tous les autres États membres, en particulier en France et en Italie (-5,3% chacune) ainsi qu’en Espagne et en Slovaquie (-5,2% chacune). L’Allemagne affiche pour sa part un PIB en baisse de 2,2%.

Dans l’ensemble de l’Union européenne, le PIB a reculé de 3,2% au cours des trois premiers mois de l’année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK