Zalando se lance sur le marché des articles de mode en seconde main en Belgique

Un colis Zalando
Un colis Zalando - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

A partir du mois d'octobre, les Belges pourront acheter et échanger des articles de mode d'occasion via le site de Zalando, la plateforme d'e-commerce allemande qui se lance sur le marché de la seconde main, annonce celle-ci lundi. Les clients pourront échanger leurs articles contre du crédit pour d'autres achats ou soutenir une oeuvre de bienfaisance.

La nouvelle offre de Zalando s'appelle 'Pre-owned' (seconde main). Elle avait été annoncée pour la première fois en février dernier et est lancée ce lundi en Allemagne et en Espagne. Elle le sera ensuite en octobre en Belgique, France, Pays-Bas et Pologne.

Les clients pourront donc échanger leurs articles directement sur le site d'e-commerce, en bénéficiant de la livraison gratuite. Ils pourront ensuite choisir de recevoir une carte cadeau de la valeur de la vente ou de soutenir la Croix-Rouge ou WeForest. La qualité de tous les articles de seconde main sera contrôlée, assure Zalando, qui prétend être la plus grande plateforme en ligne pour la mode en Europe. Fondée en 2008, elle compte plus de 34 millions de clients actifs sur dix-sept marchés.

Succès de Vinted

Le succès de l'application Vinted en Belgique prouve que la vente de vêtements de seconde main est un marché en pleine expansion. La plateforme allemande s'intéresse particulièrement aux millenials (les personnes nées entre le début des années 80 et la fin des années 90, NDLR). D'après les analystes, la vente de vêtements d'occasion est surtout intéressante pour recueillir des données sur les clients et leur garde-robe. En termes de recettes, les ventes de produits de seconde main devraient cependant rester assez limitées, en tous les cas dans un premier temps.

Selon Zalando, l'avantage de la plateforme est la grande base de clients dans toute l'Europe, la facilité d'utilisation et la gratuité des frais d'expédition et de retour.

Le groupe vise à ce que les vêtements ne contiennent pas de plastique, en les enveloppant dans du papier recyclé. La nouvelle offre s'inscrit en effet dans la stratégie de durabilité de l'entreprise, dont l'objectif est d'allonger la durée de vie de 50 millions d'articles et de supprimer l'utilisation de plastique à usage unique d'ici 2023.

Journal télévisé 06/04/2019

Le succès des sites de vente en ligne de vêtements de seconde main comme Vinted ne fait pas que des heureux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK