Zalando ne s'implantera pas en Wallonie: la faute des "coûts salariaux plus élevés", réagit Comeos

Zalando ne s'implantera pas en Wallonie: la faute des "coûts salariaux plus élevés", réagit Comeos
Zalando ne s'implantera pas en Wallonie: la faute des "coûts salariaux plus élevés", réagit Comeos - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La Wallonie n'a pas été retenue par le géant allemand de l'e-commerce Zalando pour implanter son nouveau centre de logistique, qui lui a préféré les Pays-Bas. En réaction à cette annonce, Dominique Michel, l'administrateur délégué de Comeos (la Fédération du commerce et des services), dénonce les sérieux retards accusés par la Belgique. 

17 % de coûts salariaux plus élevés en Belgique qu’aux Pays-Bas

"Malgré les efforts du gouvernement, on est aujourd’hui à 17 % de coûts salariaux plus élevés en Belgique qu’aux Pays-Bas", affirme Dominique Michel. "Ça ne veut évidemment pas dire qu’on gagne 17 % de plus en Belgique. Mais ça coûte 17 % de plus en Belgique par rapport aux Pays-Bas."

Résultat: "Pas besoin de faire un grand dessin, si vous êtes un investisseur, vous avez moins de flexibilité en Belgique. Vous avez des coûts salariaux beaucoup plus élevés et vous avez intérêt à plutôt aller ailleurs qu’en Belgique."

Selon l'administrateur délégué de Comeos, le gouvernement fédéral doit encore travailler sur le travail de nuit, mais pas seulement. "Il y a un énorme effort à faire en matière d’adaptabilité", affirme-t-il. "On doit avoir la capacité dans le secteur de pouvoir s’adapter. Aujourd’hui, le commerce en ligne évolue rapidement, il faut pouvoir bouger très vite. Et nous, nous avons des règles qui datent essentiellement des années 70."