Déclaration d'impôts: que faire si vous laissez passer la date limite du 15 juillet?

Les contribuables avaient en principe jusqu'à ce jeudi 12 juillet pour remplir leur déclaration sur le service en ligne pour l'impôt des personnes physiques Tax-on-Web. Plus de 2.475.500 déclarations fiscales ont déjà été introduites via ce canal, a indiqué le SPF Finances mercredi. 

Mais suite à un problème technique, la plate-forme de l'administration fiscale était difficilement accessible ce jeudi. Conséquence : Johan Van Overtveldt (N-VA), ministre des Finances, a annoncé que le délai était étendu jusqu'au 15 juillet. Dans un tweet, le ministre évoque "une rupture de câble" qui a causé des problèmes techniques. Ces problèmes ont été résolus vers 17h30. Néammoins, "le délai pour introduire votre déclaration est prolongé jusqu’au dimanche 15 juillet inclus".

Que faire si vous laissez passer la date de ce dimanche? Vous pourrez toujours vous tourner vers un comptable. Dans ce cas, celui-ci aura jusqu'au 25 octobre pour rendre votre déclaration d'impôts à votre place. Mais pas question de vous y prendre le 24 octobre. Le comptable doit obtenir de votre part le rôle de mandataire, une démarche qui peut se faire jusqu'au 31 août au plus tard.

En cas de non remise de sa déclaration d'impôt, le contribuable s'expose à une amende administrative de 50 à 1250 euros.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK