Vos courses vous semblent plus chères qu'avant la pandémie? Ce n'est pas qu'une impression

"Je n'ai plus envie de faire trois magasins pour trouver les promos, ça suffit".
"Je n'ai plus envie de faire trois magasins pour trouver les promos, ça suffit". - © Noel Hendrickson - Getty Images/Tetra images RF

Faire ses courses, cela coûte plus cher aujourd'hui qu'avant le début de la pandémie. D'après une étude réalisée par Test-Achats, l’augmentation moyenne des prix dans l’alimentaire peut atteindre 5% depuis début mars. Et même 10% pour certains produits de marque.

Le ticket de caisse à la sortie des grandes surfaces : c'est un bout de papier scruté attentivement par la plupart des consommateurs. "Notre caddie n'est même pas rempli et on en a quand même pour 150 euros", s'étonne une cliente. Le niveau moyen des prix est plus élevé que début mars : ce constat est généralisé. "Tout augmente : la viande, les légumes, les fruits. C'est la totale, quoi", s'exclame une consommatrice.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


En fait, les consommateurs stimuleraient moins qu'avant la concurrence entre les enseignes sur le terrain des prix, analyse Christophe Sancy, rédacteur en chef de Gondola. Selon lui, le consommateur belge a changé ses habitudes : "Il est parfois devenu un peu plus fidèle. Autrefois il fréquentait deux ou trois enseignes, à la recherche de la meilleure aubaine; aujourd'hui il s'est tourné vers des magasins de proximité. Cela ne veut pas dire qu'il n'est pas attentif aux prix. Il n'empêche, aujourd'hui il y a des éléments qui sont sans doute prioritaires sur le prix", comme la proximité, ou l'efficacité et la sécurité de faire toute ses courses en une fois, et dans une seule enseigne. "Je n'ai plus envie de faire trois magasins pour trouver les promos, ça suffit", résume une cliente.

Mais le retour des promotions en magasins, des publicités et des anciennes habitudes de consommation pourrait bien signifier un retour rapide de la pression sur les prix.

Comment faire ses courses en 30 minutes ? (JT du 29/07/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK