Volvo Cars à Gand: une procédure de conciliation mercredi

La plupart des travailleurs, également dans l'équipe de l'après-midi, ont ainsi décidé de ne pas reprendre le travail
La plupart des travailleurs, également dans l'équipe de l'après-midi, ont ainsi décidé de ne pas reprendre le travail - © Belga

Les travailleurs de Volvo Cars à Gand n'ont pas tous repris le travail mardi soir, malgré la demande de la direction dans ce sens. L'arrêt de travail spontané, entrepris par une partie de l'entreprise lundi matin, se poursuit donc, alors que la production n'est assurée que très partiellement. Une procédure de conciliation va être entamée mercredi, dans l'espoir de parvenir malgré tout à un accord qui satisferait toutes les parties.Les syndicats et la direction de Volvo Cars Gand avaient dégagé dans la journée un accord quant à la charge de travail, le nœud du problème.

Mais seule une partie des équipes, auxquelles les mesures ont été présentées au fil de la journée, ont été convaincues. La plupart des travailleurs, également dans l'équipe de l'après-midi, ont ainsi décidé de ne pas reprendre le travail. "C'est un signal de la part des travailleurs, qui sont mécontents. Nous avons tenté d'éviter cela en présentant quelques mesures, en concertation avec la direction", indique Els De Vos du syndicat chrétien ACV (CSC). "Mais les gens ont tranché, et la majorité l'emporte toujours. Nous devons désormais voir quels éléments doivent encore être ajoutés pour aboutir à un meilleur accord".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir