Volkswagen veut être "leader mondial" de l'électrique d'ici 2025

Le PDG de Volkswagen Herbert Diess, le 22 novembre à Wolfsburg, en Allemagne.
Le PDG de Volkswagen Herbert Diess, le 22 novembre à Wolfsburg, en Allemagne. - © RONNY HARTMANN

La marque allemande Volkswagen veut se hisser d'ici 2025 au rang de "leader mondial du marché" des véhicules électriques, a déclaré mardi son patron Herbert Diess lors d'une conférence de presse au siège du constructeur, à Wolfsburg (nord).

Le constructeur va lancer à compter de 2020 une offensive dans l'électrique, où il affiche du retard par rapport à certains concurrents. "D'ici 2025, nous prévoyons de vendre un million de voitures électriques par an et d'ici là nous voulons aussi être le leader mondial du marché de l'électrique", a déclaré M. Diess, à l'occasion de la présentation de la stratégie de la marque jusqu'à 2025 et au-delà.

Aux Etats-Unis, où la marque était à la peine même avant l'éclatement du scandale du diesel en septembre 2015, Volkswagen entend passer du statut de constructeur de niche à celui de fabricant "significatif et rentable", selon un communiqué. Volkswagen va donc mettre le paquet sur les gros 4x4 citadins, dont les clients américains sont friands, et démarrer la production locale de véhicules électriques en 2021.

M. Diess a annoncé d'autres orientations importantes, comme le fait d'étendre à toutes les régions du monde le positionnement de la marque dans le haut du segment généraliste et de réformer l'organisation interne pour développer notamment la culture du débat.

Les services à la mobilité, comme l'auto-partage par exemple, constituent un autre axe de développement pour la marque. Ils doivent générer environ 1 milliard d'euros d'ici 2025.

Financièrement, VW vise une nette amélioration de sa rentabilité, à 6% d'ici 2025 après 2% en 2015. Le constructeur avait déjà annoncé vendredi vouloir faire remonter sa rentabilité à 4% d'ici 2020 dans le cadre d'une vaste réorganisation qui prévoit la suppression de 30.000 postes dans le monde.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK