Volkswagen va investir 10 milliards d'euros dans l'électrique en Chine

Chaine de montage de voitures électriques Volkswagen à Wolfsburg le 21 octobre 2015
Chaine de montage de voitures électriques Volkswagen à Wolfsburg le 21 octobre 2015 - © JULIAN STRATENSCHULTE

Volkswagen et ses partenaires locaux investiront plus de 10 milliards d'euros en Chine d'ici à 2025 pour développer et produire des voitures électriques et hybrides, a-t-il annoncé jeudi, de façon à répondre aux futurs quotas de véhicules propres imposés par Pékin.

Le groupe allemand va lancer dans les trois prochaines années 15 modèles de "voitures à énergie nouvelle" (électriques et hybrides) produits en Chine, et une vingtaine d'autres entre 2020 et 2025, a-t-il précisé dans un communiqué.

Son objectif est d'écouler au total 1,5 million d'unités sur ce créneau d'ici sept ans. La production de véhicules électriques devrait commencer dès 2018, via une coentreprise spécifique établie par VW avec son nouveau partenaire local, le constructeur chinois Jianghuai Automobile (JAC Motors).

"La Chine est en pointe pour réaliser la percée décisive sur la généralisation de la mobilité électrique et Volkswagen est déterminé à se placer à l'avant-front", s'est félicité le président Chine du groupe, Jochem Heizmann, qui a dévoilé ces perspectives en marge du salon automobile de Canton.

En réalité, le géant allemand n'avait guère le choix: tous les constructeurs automobiles en Chine seront soumis à partir de 2019 à d'ambitieux quotas de ventes de "véhicules propres", calculés selon un système complexe de crédits.

Initialement attendu pour 2018, ce système de quota a été repoussé d'un an.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK