Volkswagen a découvert des "incohérences" sur 800 000 véhicules diesel supplémentaires

Volkswagen a découvert des "incohérences" sur 800 000 véhicules diesel supplémentaires
Volkswagen a découvert des "incohérences" sur 800 000 véhicules diesel supplémentaires - © DIRK WAEM - BELGA

Volkswagen a indiqué mardi qu'au cours d'une enquête interne, des "incohérences inexpliquées" sur les émissions de CO2 avaient été découvertes sur environ 800.000 véhicules pour un coût pouvant atteindre deux milliards d'euros.

"Une estimation initiale évalue les risques économiques à environ deux milliards d'euros", indique Volkswagen, dans un communiqué, alors que le groupe est déjà empêtré dans un scandale pour avoir installé un logiciel faussant les résultats des tests anti-pollution sur onze millions de véhicules.

Le groupe est déjà empêtré dans un scandale portant sur l'installation d'un logiciel faussant les résultats des tests anti-pollution sur onze millions de véhicules. Ce logiciel servait à masquer le niveau réel d'émission d'oxydes d'azote (NOx), polluants atmosphériques toxiques, et non de dioxyde de carbone.

Pour l'heure, Volkswagen, qui fabrique des voitures sous douze marques différentes, "évalue les risques économiques à environ deux milliards d'euros" à la suite de cette nouvelle affaire. Le constructeur insiste toutefois sur le fait que "la sécurité de ses voitures n'est pas remise en question".

Un porte-parole de Volkswagen a précisé à l'AFP que les modèles concernés par ces irrégularités dans la mesure du niveau d'émission de CO2 étaient des moteurs diesel 1,4 litre, 1,6 litre et 2 litres dans des modèles de VW, Skoda, Audi et Seat. Un moteur essence est également concerné.

Volkswagen promet de "commencer immédiatement à discuter avec les autorités concernées concernant les conséquences de ces découvertes".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK