Voitures: moins d'accidents mais pas de baisse des primes

Le coût des sinistres auto pour les assureurs se répartit à raison de 2/3 pour des dommages matériel et d'un tiers pour les dommages corporels alors que ces derniers ne représentent que 8 % des accidents.
Le coût des sinistres auto pour les assureurs se répartit à raison de 2/3 pour des dommages matériel et d'un tiers pour les dommages corporels alors que ces derniers ne représentent que 8 % des accidents. - © PHILIPPE HUGUEN - BELGAIMAGE

Serions-nous de meilleurs conducteurs qu'à la fin des années 2000? Il n'est pas certain que ce soit la bonne explication mais les assureurs le constatent avec satisfaction, le nombre d'accidents de voitures est en constante diminution depuis 2010. De là à rêver à une réduction des primes...

Les chiffres complets de 2014 ne sont pas encore disponibles mais la tendance se confirme année après année. En 2010, il y avait eu 474 000 accidents de voiture. L'année dernière, seulement, si l'on peut dire, 414 000, soit une baisse de 12% en quatre ans.

Philippe Colle, administrateur délégué d'Assuralia, la fédération professionnelle des assureurs : "Il y a moins d’accidents et la fréquence diminue aussi d’année en année. Par contre, et c’est une moins bonne nouvelle, le dommage moyen en corporel augmente. Autrement dit ce qui est positif d’un côté est compensé par le négatif d’un autre côté".

Il y a donc moins d'accidents mais des accidents plus coûteux quand des personnes sont impliquées. De quoi justifier aux yeux des assureurs, ne pas réduire les primes comme l’explique Philippe Colle: "Si évidemment le dommage corporel moyen augmente, il est actuellement de 19 600 euros, ça se retrouve dans la sinistralité que la compagnie doit couvrir par les primes". Des primes qui n'ont que très légèrement augmenté ces dernières années.

Michel Visart

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK