Voici l'effet des incendies en Amazonie sur le carbone dans l'atmosphère: les images satellites de la NASA

Cette fois, ce n'est pas un fake, comme le prétendaient certains supporters du président brésilien Jair Bolsonaro: les images d'un satellite de la NASA montrent l'augmentation rapide des niveaux de monoxyde de carbone dans l'atmosphère résultant des incendies en Amazonie.

La NASA a collecté de nouvelles données à partir de sa sonde infrarouge atmosphérique mesurant les niveaux de monoxyde de carbone à une altitude de 5 500 mètres du 8 au 22 août, selon un communiqué de presse .  Cette sonde est placée sur le satellite AQUA qui a pour mission de mesurer "la température et l'humidité de l'air, la hauteur et la hauteur des nuages, la concentration de gaz à effet de serre et de nombreux autres phénomènes atmosphériques", indique le communiqué de presse.

En tant que polluant atmosphérique capable de parcourir de longues distances et de rester dans l'atmosphère pendant environ un mois, le monoxyde de carbone joue un rôle important dans le changement climatique. Le monoxyde de carbone reste en principe à une altitude relativement élevée  mais "les vents violents peuvent le faire descendre à un niveau où il peut avoir un impact significatif sur la qualité de l’air", écrit la NASA dans son communiqué de presse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK