Vingt-cinq tonnes de pommes de terre seront livrées chaque semaine aux banques alimentaires

Les stocks de pommes de terre sont importants
Les stocks de pommes de terre sont importants - © FRANCOIS NASCIMBENI - AFP

Les banques alimentaires recevront chaque semaine, jusqu'au 25 mai, 25 tonnes de pommes de terre, a annoncé la ministre flamande de l'Agriculture, Hilde Crevits. La Flandre financera le lavage et l'emballage des féculents.

Le secteur belge de la pomme de terre exporte ses produits dans 160 pays. Il se trouve aujourd'hui avec des stocks très importants en raison de la la crise du covid-19 et de son impact sur le secteur Horeca, aussi bien en Belgique qu'à l'étranger. Selon la fédération Belgapom, qui représente les négociants et transformateurs de pommes de terre, un million de tonnes seraient déjà invendables.

Dans le cadre de cette initiative prise par Belgapom, les cultivateurs seront payés car ils avaient une convention pour l'enlèvement de leur récolte avec les transformateurs. Ces derniers donneront donc les pommes de terre mais la Flandre les indemnisera pour le lavage et l'emballage.


►►► À lire aussi : Toutes les infos sur le coronavirus


Le gouvernement wallon formulera de son côté des propositions "très prochainement", a-t-on indiqué au cabinet du ministre régional de l'Agriculture, Willy Borsus, où l'on plaide pour une solution "rapide mais surtout massive". En effet, la Wallonie compte de 1.000 à 1.300 producteurs de pommes de terre et 700.000 tonnes sont actuellement stockées. Un travail est en cours avec les organisations professionnelles (Belgapom, Belpotato, FIWAP, le Collège des producteurs et les fédérations agricoles).

La Commission européenne a par ailleurs annoncé une dérogation aux règles de concurrence pour les secteurs laitier, floral et de la pomme de terre, a rappelé le cabinet de M. Borsus. Ils seront autorisés à prendre des mesures visant à stabiliser le marché, par exemple en retirant des produits du marché ou en permettant le stockage par des opérateurs privés.