Vers une hausse des tarifs des assurances hospitalisations

Chaque compagnie d'assurance est libre de suivre ou pas l'index
Chaque compagnie d'assurance est libre de suivre ou pas l'index - © ERIC LALMAND - BELGA

L'assurance hospitalisation individuelle coûtera-t-elle bientôt plus cher? Une hausse des tarifs se prépare, tout particulièrement pour les soins dentaires. La garantie chambre individuelle serait aussi concernée.

Depuis l'année dernière, les compagnies d'assurances suivent un indice des prix publié par les autorités. Ce mécanisme permet d'éviter une hausse importante des tarifs d'assurance hospitalisation.

Selon Wauthier Robyns, porte-parole d'Assuralia (l'Union professionnelle des entreprises d'assurances), "il y a quelques années, les assurances hospitalisation présentaient parfois des fortes augmentations, où les compagnies d'assurances essayaient parfois de rattraper un déséquilibre en une seule fois, et confrontaient les clients à des augmentations qui étaient vraiment très brutales. Pour éviter cela, on a décidé de mettre en place un indice publié par les autorités, qui détermine dans quelle proportion maximale les assureurs peuvent augmenter leurs tarifs".

Soins dentaires

Quatre index permettent de déterminer les tarifs par type de contrat d'assurance hospitalisation: ce sont les prix des chambres individuelles ou à 2 lits, les soins ambulatoires et les soins dentaires. Cette année, seuls les soins ambulatoires échappent à la hausse, tout comme l'an passé. Pour les chambres individuelles, les augmentations varient de 2,56% pour les 65 ans et plus, à 5,41% pour les moins de 19 ans. Les chambres communes, elles, peuvent enregistrer des augmentations de 6,69% pour les plus de 65 ans alors que les prix pour les plus jeunes restent stables. C'est dans les soins dentaires, dont les prix n'avaient pratiquement pas varié l'an passé, que l'augmentation de l'assurance est la plus importante, allant jusqu'à 16,77% pour les moins de 19 ans.

Chaque compagnie d'assurance est libre de suivre ou pas cet index. Ces modifications ne concernent que les personnes qui ont un contrat individuel. Et elles ne s'appliquent donc pas aux assurances souscrites par un employeur pour son personnel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK