Vents forts en Europe: bénéfique à la production éolienne, mais avec un impact indirect sur la facture

Le vent a soufflé ces derniers jours, et ce au bénéfice de la production éolienne. Le week-end dernier, le parc éolien belge a même battu un record : les éoliennes en mer et sur terre ont permis de couvrir un tiers de la consommation des ménages.

Pour le deuxième week-end consécutif, la production éolienne affiche des pics proches des 3000 mégawatts. "C’est un très bon vent, mais c’est aussi un parc éolien en constante progression en Belgique, notamment les deux parcs installés en mer du Nord en 2018 et en 2019", explique Miguel de Schaetzen, CEO d’Eneco Wind Belgium.

S’il y a beaucoup d’éolien en Allemagne, le prix de l’électricité va baisser en Belgique et dans d’autres pays d’Europe

Jamais le parc éolien belge n’a si bien produit. A certaines heures, le prix d’électricité sur le marché a dégringolé au point même d’afficher des tarifs négatifs. Une tendance généralisée en Europe. L’éolien allemand a par exemple lui aussi enregistré des résultats records la semaine dernière.

"L’électricité est une commodité qui se vend au niveau européen. Donc, s’il y a beaucoup d’éolien en Allemagne, le prix de l’électricité va baisser en Belgique et dans d’autres pays d’Europe. Donc oui, beaucoup d’éolien dans un pays affecte positivement les prix dans un autre pays", précise Damien Ernst, expert en énergie ULiege.

Mais pas de quoi se réjouir dans l’immédiat. Le prix du marché n’a la plupart du temps qu’un impact indirect sur facture du consommateur. "Pour le citoyen qui a un contrat fixe pour l’électricité, ça ne va rien changer. Ce seront surtout les industriels qui achètent l’électricité sur les marchés de gros qui seront impactés le plus positivement."

Le renouvelable profite donc au consommateur pour le moment. Dès 2022, l’arrêt programmé des premières centrales nucléaires risque de changer la donne.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK