VDL Bus demande l'annulation d'un contrat passé par la STIB à Evobus

Fin juin, la société bruxelloise de transports publics avait fait savoir qu'elle avait commandé 172 bus à EvoBus. La filiale de Daimler avait été préférée à une série de concurrents. La société qui remportait le contrat pouvait compter, outre la commande de 50 millions d'euros, sur d'autres commandes dans les cinq prochaines années. Le constructeur belge VDL Bus Roeselare n'a pas accepté la décision de la STIB et est allé devant le Conseil d'Etat pour la contester. Ce dernier avait alors décidé de suspendre l'exécution du contrat, pointant une motivation défaillante dans la décision d'octroi.

VDL Bus demande désormais que le contrat soit entièrement annulé et s'attend à ce que la procédure juridique prenne plusieurs mois.

La STIB indique pour sa part être en train de réécrire la motivation de sa décision d'octroi et souhaite encore faire exécuter la commande. "Dès que le texte sera prêt, il sera transmis aux différentes parties", a précisé Ann Van Hamme, qui ajoute que l'objectif est toujours qu'Evobus puisse démarrer les livraisons en décembre.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK