Une semaine d'actions pour protester contre le stress dans les call centers

Gestion des clients difficiles, contrôle intensif des performances, travail répétitif, contrats précaires et bradés pour attirer les clients, possibilités d'épanouissement limitées... les conditions de travail dans les call centers conduisent à beaucoup de stress et à un turn over important pour les travailleurs, dénoncent la CNE, la LBC-NVK et le SETCa-BBTK.

Les syndicats ont dès lors décidé d'organiser, du 22 au 26 octobre prochains, des actions devant plusieurs centres d'appel du pays afin de lutter contre le stress des travailleurs. Ces actions s'inscrivent également dans le cadre de la campagne annuelle d'UNI Global Union, l'organisation internationale rassemblant les syndicats d'employés dans le monde, pour les call centers.

Lors de cette semaine d'actions, les syndicats vont sensibiliser les acteurs de terrain "sur toute une série de solutions simples à mettre en oeuvre, qui permettent de lutter contre le stress et d'améliorer la qualité de ces emplois : offrir de véritables possibilités de formations, tenir compte des préférences des travailleurs dans la planification, développer de plans de carrière, interdire l'ingérence du donneur d'ordre...", expliquent les syndicats.

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK