Une partie des Boeing 737 MAX a failli être clouée au sol dès 2018

Des Boeing 737 MAX parqués sur le tarmac d'un aéroport de Californie
Des Boeing 737 MAX parqués sur le tarmac d'un aéroport de Californie - © MARK RALSTON - AFP

Des inspecteurs américains ont envisagé de clouer au sol l'an dernier une partie des Boeing 737 MAX, après avoir appris que l'avionneur avait désactivé le signal d'alerte censé avertir des dysfonctionnements du système anti-décrochage MCAS, a indiqué dimanche à l'AFP une source proche du dossier.

Ces employés de l'agence fédérale de l'aviation (FAA) étaient chargés de superviser et de contrôler la compagnie aérienne Southwest Airlines, plus grosse cliente du 737 MAX avec une flotte de 34 appareils en service à l'époque, a dit cette source sous couvert d'anonymat.

Ils avaient émis l'hypothèse de clouer au sol les avions pour se donner le temps de déterminer si les pilotes avaient besoin ou pas d'une formation supplémentaire, a ajouté cette même source. Après discussion, ils avaient finalement abandonné cette piste, mais l'information n'était pas remontée jusqu'aux hauts responsables de l'agence fédérale, a encore dit cette source, confirmant des informations du Wall Street Journal.

Archives: Journal télévisé 11/03/2019

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK