Une exposition pour commémorer les vingt ans de la fermeture de l'usine Renault Vilvorde

Le lundi 27 février, soit 20 ans jour pour jour après l'annonce de la fermeture, la FGTB Metal Brabant Flamand organisera une journée du souvenir.
Le lundi 27 février, soit 20 ans jour pour jour après l'annonce de la fermeture, la FGTB Metal Brabant Flamand organisera une journée du souvenir. - © D WILLAM - BELGA

La ville de Vilvorde, en collaboration avec le syndicat FGTB-Metal, organise un week-end du souvenir de la fermeture de l'usine Renault, du vendredi 24 au lundi 27 février inclus. Il y a vingt ans, la direction du constructeur automobile français annonçait la fermeture de l'usine brabançonne. Au total, 3098 personnes perdaient leur emploi.

Dans l'ancien bâtiment de l'usine, situé sur la Schaarbeeklei, une exposition retracera l'histoire de cette fabrique, la vie aux alentours, l'inattendue fermeture, le conflit social et ses conséquences. L'usine est restée occupée pendant plusieurs mois. Après cinq mois, un accord social était enfin conclu.

La naissance de la loi Renault

Ce conflit social a permis l'adoption de la loi dite "Loi Renault", imposant désormais à toute entreprise désirant procéder à un licenciement collectif l'organisation d'une phase de consultation avec les syndicats.

Les 23 et 24 février, l'exposition sera ouverte aux écoles. Le grand public sera accueilli les 25 et 26 février.

Le lundi 27 février, soit 20 ans jour pour jour après l'annonce de la fermeture, la FGTB Metal Brabant Flamand organisera une journée du souvenir. Un rassemblement est prévu au pied du "poing", un monument conçu par l'artiste Rik Poot érigé au milieu du rond-point reliant le boulevard de la Woluwe et le boulevard de l'aéroport. Ce poing de 8 mètres de haut symbolise le combat des travailleurs contre cette fermeture.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK