Un rapport cinglant de la FSMA dénonce les pratiques bancaires

Un rapport cinglant de la FSMA dénonce les pratiques bancaires
Un rapport cinglant de la FSMA dénonce les pratiques bancaires - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Un récent rapport de l'Autorité des services et marchés financiers (FSMA) dénonce certaines pratiques bancaires en Belgique. En un an d'enquêtes menées en 2013-2014 par les inspecteurs de la FSMA sur le terrain, le plus souvent dans les agences, 115 cas d'infractions aux règles de conseil en matière d'investissement ont été constatés. Et 62 injonctions ont été délivrées, peut-on lire samedi dans le journal Le Soir.

Mauvaise (ou absence de) collecte d'informations valables sur les clients de banques, mauvaise utilisation des données récoltées par les banques, manque de connaissances des banquiers eux-mêmes, conseils inadaptés aux besoins réels du client de la banque.

La technicité est elle aussi (plus rarement) clouée au pilori: la façon dont une banque oriente techniquement ses clients vers l'un ou l'autre produit est lacunaire, voire trop restrictive, par rapport aux prescrits de la législation "MiFid" qui vise à garantir une protection harmonisée de haut niveau aux investisseurs dans des instruments financiers tels que les actions, les obligations, etc.

Voilà en résumé les principaux griefs adressés par la FSMA au secteur bancaire. La situation est suffisamment sérieuse "vu l'importance du thème et des constats opérés", que la FSMA a décidé de poursuivre son enquête entamée en mai 2013 jusqu'à la fin 2014. 

Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK