Un homme d'affaires offre des effets personnels d'Hitler à une fondation juive

Un homme d’affaires libanais installé en Suisse a décidé d’offrir à une fondation israélienne un chapeau haut de forme et d’autres objets ayant appartenu à Adolf Hitler remportés lors d’une vente aux enchères controversée à Munich, en Allemagne.


►►► Lire aussi : "Hitler, ça fait vendre": en Allemagne, une vente aux enchères crée la polémique


Abdallah Chatila, qui a fait fortune dans les diamants et l’immobilier à Genève, a déclaré à l’hebdomadaire Le Matin Dimanche qu’il avait "souhaité acheter ces objets pour qu’ils ne soient pas utilisés à des fins de propagande néonazie. Ma démarche est totalement apolitique et neutre".

 

545.000 euros contre le populisme

Lors de la vente organisée mercredi par la maison d’enchères allemande Hermann Historica, l’homme d’affaires a déboursé quelque 545.000 euros pour acquérir 10 lots, dont un chapeau haut de forme porté par Hitler, sa boîte à cigares, sa machine à écrire, ainsi qu’une édition de luxe de son livre "Mein Kampf" frappée d’un aigle et d’une svastika, ayant appartenu au dirigeant nazi Hermann Goering.


►►► Lire aussi : le populisme, "phénomène durable et installé", selon un sondage mondial


"Le populisme d’extrême droite et l’antisémitisme sont en train d’avancer dans toute l’Europe et dans le monde. Je ne voulais pas que ces objets tombent en de mauvaises mains et soient utilisés par des personnes aux intentions malhonnêtes", a-t-il dit à l’hebdomadaire suisse.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK