Un guide pour aider les entreprises à lutter contre la cybercriminalité

Un guide pour aider les entreprises à lutter contre la cybercriminalité
Un guide pour aider les entreprises à lutter contre la cybercriminalité - © Tous droits réservés

La Fédération des Entreprises de Belgique a présenté ce jeudi son "Belgian cyber security guide". Un guide gratuit de 72 pages, destiné à aider les patrons et ses collaborateurs à mieux protéger leurs données dans un monde devenu résolument numérique.

En Belgique et ailleurs, la cybercriminalité est en forte hausse et coûte cher aux entreprises. Sur les neuf premiers mois de cette année, par exemple, Febelfin (la fédération belge du secteur financier) a enregistré davantage de cas de fraude à l'e-banking que sur toute l'année 2012. Une fraude évaluée entre 1 et 3 milliards d'euros, selon la Federal Computer Crime Unit (FCCU).

Difficile pourtant d'imaginer un retour en arrière, le monde en ligne fait désormais partie intégrante de la vie des entreprises. C'est pour cette raison que des experts et des praticiens se sont mis ensemble pour réaliser ce guide. Il se résume en dix principes de base et en dix règles à suivre.

"Objectivement, je vois en quelques pages synthétiser tout ce que je répète chaque semaine", résume Olivier Bogaert, commissaire de la Computer Crime Unit, l’unité de lutte contre la criminalité informatique de la police fédérale, à qui on a demandé d'analyser cette brochure.

Pour Rudi Thomaes, administrateur délégué de la Fédération des Entreprises de Belgique et secrétaire général d’ICC Belgique (la chambre de commerce internationale), l'idée n'est plus de sensibiliser les chefs d'entreprise mais de les aider à faire face à un problème devant lequel ils se sentent impuissants.

Et si dans ce guide, on retrouve des conseils de base comme le fait d'opter pour des mots de passe complexes, on rappelle aussi que le plus grand danger vient notamment des smartphones et autres outils mobiles apportés par les collaborateurs sur leur lieu de travail. Il évoque également les dangers des "clouds" et rappelle l'existence des programmes "malveillants".

Bref, un joli condensé qui aidera les novices à faire leurs premiers pas en toute sécurité et qui servira de mémo aux initiés.

Comme l'explique Olivier Bogaert, "l'approche par rapport au numérique, il faut que cela devienne un réflexe", "au moins quand on est confronté au problème, on se rappelle comment on doit agir".

Seul bémol, le guide n'existe pour l'instant qu'en anglais. Mais il sera traduit en français et en néerlandais au cours du premier trimestre de l'année prochaine.
 

C. Biourge

Le guide est disponible gratuitement en version électronique sur www.bccentre.be ou www.iccbelgium.be/becybersecure ou encore www.feb.be

 

 

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK